Partir pour un voyage au long court, ça nécessite quelques préparatifs. Vous trouverez ci-après quelques conseils/ infos et points à ne pas oublier lorsqu’on part pour plusieurs mois.
Ce n’est pas forcément la partie la plus agréable du voyage mais pour partir tranquille, c’est un must !!! Et rappelez-vous que certaines démarches prennent du temps, commencez donc la préparation QUELQUES MOIS avant votre départ !

L’assurance voyage :

  1. Comment la choisir ?
  • Elle doit être valide dans les pays que vous traversez (oui c’est peut-être une remarque bête, mais il faut y penser).
  • Elle doit couvrir vos blessures ou maladies soudaines. C’est-à-dire rembourser tous les frais médicaux. (Attention, si vous avez des maladies chroniques, ou des symptômes avant de partir, demandez quelles sont les formalités, certaines assurances ne couvrent pas ce qui est arrivé avant le voyage)
  • Le service d’assistance doit être joignable 24h/24.
  • Elle doit couvrir la perte, la casse ou le vol de vos objets personnels tels que vos bagages, vos documents… (Mais attention à bien contrôler les plafonds et les conditions, par exemple pour les appareils électroniques cette protection ne s’applique généralement que durant le transport, avion, bus, train)
  • Elle doit proposer une responsabilité civile
  • Vos réservations de vol, d’hôtel, etc, doivent être assurées en cas d’annulation.
  • Et bien sûr on peut ajouter qu’elle doit couvrir les dépenses juridiques si le cas se présentait, participer à votre recherche, et/ou rapatriement, prendre en charge la venue d’un proche en cas d’hospitalisation et couvrir les situations d’urgences (Attentat, catastrophe naturelle, décès d’un proche...)
  1. Pourquoi choisir l’offre Cap Aventure de Chapka Assurance pour notre tour du monde ?
Chapka

Nous avons choisi l’offre Cap Aventure car les garanties sont excellentes et le rapport qualité/prix est vraiment intéressant. Cette assurance est destinée aux personnes comme nous qui partent pour un voyage à but touristique de plus de 3 mois. (Pour les Working Holidays Visas il existe une autre formule d’assurance). Elle remplace la sécu et la mutuelle, donc ça simplifie les contacts !
 
Les Avantages de Chapka sont:

chapka2

De plus, la souscription peut se faire en ligne en quelques minutes. Chapka couvre aussi les voyages aux USA et CANADA (où les soins sont chers), il suffit de préciser que vous traverserez ces pays, vous payez un léger supplément mais compareaux frais engendrés dans ces pays, ce n’est rien !

Vous trouverez les tarifications
ici. 

Bien évidemment, avant de souscrire lisez bien les conditions générales (ici) pour connaître les exclusions. En effet si vous pratiquez des sports « dangereux » (saut en parachute, ULM, courses automobiles…) vous devrez souscrire une assurance complémentaire.

L’offre Cap Aventure peut être souscrite par toute personne remplissant ces conditions :
  • Etre résident de l'espace économique Européen  
  • Voyager 3 mois minimum
  • Voyager exclusivement dans un but touristique
  • Etre âgé de 79 ans maximum et être en bonne santé
Vous l’aurez compris, on n’a pas choisi Chapka par hasard !!!
 

Les vaccins

En fonction des zones traversées, il vous faudra peut-être être vacciné contre certaines maladies. Voici la liste (non exhaustive) des vaccins auxquels vous devez penser. Dans tous les cas, il est fortement recommandé d’aller consulter un institut spécialisé dans les maladies tropicales.
  1. La fièvre jaune : C’est une maladie virale transmise par certains moustiques en Afrique sub-saharienne et dans le bassin amazonien. Les symptômes varient en sévérité d'un état pseudo-grippal à une jaunisse avec des saignements dont l'évolution peut être mortelle. Le vaccin est exigé pour l'entrée dans certains pays.
  2. La typhoïde : C’est une maladie bactérienne transmise par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Le risque est plus élevé dans les pays en développement dont les conditions sanitaires sont insuffisantes.
  3. L’Hépatite A : C’est une maladie causée par un virus qui peut infecter le foie et provoquer une jaunisse ou, plus rarement, une hépatite fulminante gravissime. Le virus est transmis par voie orale, par l'ingestion d'aliments ou de boissons contaminés. La maladie est répandue dans de nombreux pays en voie de développement.
  4. L’hépatite B : elle est causée par un virus qui infecte le foie. Elle peut être transmise par le sang, les relations sexuelles ou l’utilisation d’aiguilles contaminées (toxicomanie, traitements médicaux). La maladie survient dans le monde entier. Les symptômes sont très variables et l’infection peut passer inaperçue bien qu’une personne soit infectieuse. L’hépatite B peut devenir chronique avec le risque de développement d’une cirrhose ou d’un cancer du foie.
  5. L’encéphalite japonaise : C’est une maladie virale, transmise par les moustiques, qui sévit dans les régions rurales d'Asie. La plupart des infections sont asymptomatiques mais parfois la maladie peut provoquer une encéphalite grave.
  6. La rage : C’est une maladie largement répandue dans le monde qui est causée par un virus transmis à l'homme par la salive d'un animal infecté lors de morsure, de griffure ou de léchage d'une plaie. C'est une maladie invariablement mortelle si aucun vaccin n'est donné à temps vu l'absence de traitement spécifique. (Pour info, nous avons choisi de ne pas faire ce vaccin)
(source : www.safetravel.ch)
Bien évidemment, en plus de ces vaccins spécifiques vous devez être à jour dans vos vaccins traditionnels (DT Polio, ROR…)
N’oubliez pas que certains vaccins nécessitent un rappel ou doivent se faire un certain temps avant l’exposition à la maladie, faites donc les choses en temps et en heure !!!

La trousse à pharmacie

Il est conseillé de partir avec un certain nombre de médicaments lorsque vous partez.
  1. Les antis paludéens
Dans certaines zones du monde (Afrique, certaines régions rurales d’Asie, et région amazonienne) le paludisme sévit. C’est une maladie parasitaire transmise par des moustiques qui piquent la nuit. Elle se manifeste par de la fièvre et un état grippal et peut être mortelle. Malheureusement il n’existe pas de vaccin pour lutter contre ce fléau, et une protection totale n’existe pas car il y a tellement de souches différentes que les médicaments ne peuvent garantir une protection à 100%.
Dans les zones infestées il faut bien évidement prendre les précautions d’usage :
  • Utiliser du répulsif moustique sur vous ET imprégner ses vêtements
  • Dormir sous une moustiquaire imprégnée
  • Porter des vêtements longs à la tombée du soir (risque plus important)
Mais pour vous protéger encore plus efficacement il existe des traitements médicamenteux. Ils sont plus ou moins chers mais surtout ils ont plus ou moins d’effets secondaires (indigestion, intolérance au soleil, insomnie, dépression, hallucination…)! Renseignez-vous bien !!! Nous avons opté pour la Malarone, c’est le plus cher mais c’est aussi celui qui a le moins d’effets secondaires… Nous le prendrons en Afrique, arrêterons en Asie (nous nous protégerons avec des répulsifs et garderons un traitement curatif en cas de fièvre suspecte) et nous reprendrons le traitement vers l’Amazonie.
Dans tous les cas, en cas de fièvre anormale, et état grippaux dans les 3 mois après un voyage dans une zone infestée, consulter immédiatement un médecin et l’informer du voyage effectué !
  1. Le reste de la trousse à pharmacie
En plus des antis palu, il est quand même bon de partir avec un minimum de médicaments.
  1. Les « anti-tourista » : Et oui avec un changement de régime alimentaire, des plats épicés, pas toujours frais, votre estomac va être mis à rude épreuve, pensez donc à prendre un anti vomitif et un anti diarrhéique !!
  2. Les antis allergiques : Des comprimés ou de la pommade à base de cortisone feront l’affaire si vous faîtes une quelconque allergie !
  3. Les sérums pour les yeux : Le sable, le soleil, la sécheresse… vos yeux seront mis à rude épreuve, quelques uni doses de sérums physiologique feront parfaitement l’affaire.
  4. En cas de blessure : Ayez toujours du désinfectant. Des pansements sont aussi toujours utiles (ampoules, écorchures…). Quelques compresses stériles, et une bande peuvent aussi être emportées.
  5. Pour les « maux classiques » : un anti douleur, et un anti inflammatoire peuvent être ajoutés à la liste. Bien évidemment la crème solaire est un must à ne pas oublier… et la Biafine à vous de voir si vous êtes tête en l’air ou pas :-)
  6. Les « ustensiles » : Pour détecter une fièvre, un thermomètre à apposer sur le front doit vraiment faire partie du voyage. Vous pouvez également prendre une pince à tique, une couverture de survie…
  7. Et pour mesdames, la pilule : N’étant pas sûre de pouvoir trouver exactement la même pilule partout, j’ai choisi de partir avec mes 18 plaquettes… mais si vous faîtes la même chose, et que vous partez plus de 12 mois, parlez-en à votre médecin et pharmacien car normalement une ordonnance ne peut excéder un an de traitement !
Et rappelez-vous : Pour n’importe quel symptôme anormal/ en cas de doute/ ou de symptômes qui ne disparaissent pas CONSULTEZ UN MEDECIN !!!
Bien évidemment, ne partez pas non plus avec une cargaison : beaucoup de ces produits peuvent être acheté sur place, mais pour dépanner c’est toujours bien d’en avoir sur soi.
N’oubliez pas non plus de voyager avec les ordonnances (de préférence en anglais) en cas de contrôle des douanes, elles peuvent vous être demandées.
Enfin, si vous avez des problèmes de santé spécifiques qui nécessitent des médicaments particuliers, parlez-en à un médecin compétent qui saura vous dire si vous devez emporter suffisamment de traitement pour toute la durée de votre voyage ou si vous trouverez facilement ce dont vous avez besoin…
Dans tous les cas, cette liste est uniquement une suggestion, consultez votre médecin pour constituer la trousse à pharmacie qui répondra à vos besoins !!!

Les visas

Et oui, pour entrer dans certains pays il faut obtenir des visas. Certains se demandent (s’achètent) aux frontières terrestres directement, d’autres s’obtiennent en ligne ou dans les ambassades… Renseignez-vous ! Ce serait dommage de vous voir refuser l’entrée dans un pays juste pour une histoire de visas. Pensez également qu’un visa n’est pas valable indéfiniment. Regardez bien les dates et prolongez votre visa si vous décidez de rester dans le pays. Un visa expiré peut couter très cher.
Pour vos demandes, il est recommandé d’avoir toujours sur soi des photos d’identité, la photocopie de vos papiers officiels … et un grand sourire (ça aide parfois) !! Mais pour plus d’infos sur les visas, suivez notre blog on vous racontera comment les formalités se sont déroulées aux frontières !!

Les autres formalités

  1. Arrêter tous ses contrats (travail, bail si vous êtes locataire, téléphone, internet)
Et oui, on n’y pense pas toujours mais pour arrêter certains contrats, il y a des préavis à respecter. Par exemple pour un bail et un contrat de travail c’est souvent 3 mois. Faîtes donc vos démarches à temps sous peine de devoir payer des indemnités ou un loyer supplémentaire…
  1. Prévenir, le cas échéant, de votre nouvelle adresse (donnez celle de vos parents par exemple, car vous recevrez très certainement du courrier des impôts par exemple)
Informez quiconque de votre changement d’adresse. Banque, emploi, Etat…. On ne sait jamais !
  1. Déclarer votre nouveau statut aux impôts, à pôle emploi…
Vous allez démissionner c’est génial mais pour éviter les mauvaises surprises au retour, il est préférable de s’inscrire à Pole Emploi (sans ouvrir ses droits). Cela permettra une insertion plus facile à votre retour si vous ne retrouvez pas un emploi tout de suite. Et c’est également important de prévenir la sécurité sociale : restez-vous affilié ? Comment cela fonctionne-t-il ? Ou alors prenez-vous une assurance à part ?
  1. Demander un permis international
Et oui votre papier rose bien français ne sera pas compris dans certains pays alors si vous voulez louer un véhicule pendant votre voyage, faites une demande à la préfecture pour obtenir un permis international. Il est gratuit et valable 3 ans.
Dans tous les cas, le parmis national sera démandé. Le permis international est uniquement une traduction!!!

NousSac

Le sac à dos
J-7 !!! Il est temps de vous dévoiler quel sera le contenu de notre maison que l’on portera sur le dos pendant plus de 18 mois ! Bon tout de même pas à ce point-là.maison
 
La maison principale
L’un des choix les plus difficiles fut bien sûr le sac. Après de nombreuses lectures sur nos blogs préférés, il s’avérait qu’une contenance de 60L pour Flo et 70L pour Romain seraient le meilleur compromis pour chacun. Cependant, en essayant réellement des sacs (chargés si possible), il se trouve qu’une marque Irlandaise est vraiment sortie du lot et que leurs modèles ne se choisissait pas par rapport au volume de portage mais bien par rapport à la longueur du dos de chacun.

Verdict, Flo s’oriente bien vers un sac de 60L, le Light Mare Lady FA 1 de chez Bach, adapté sacBachspécialement à la morphologie féminine.
Romain, lui, partira avec le modèle Specialist FA 3 de chez Bach également. Sa contenance : 88L. Ça pourrait en effrayer beaucoup mais certains grands voyageurs (en taille) trouveront ce type de sac certainement plus confortable qu’un sac de plus petite contenance étant donné que le sac s’adapte mieux à leur dos. Et puis un grand sac ne doit pas forcément être rempli « à bloc ». Ça laisse aussi de la marge pour transporter ponctuellement plus de choses (lors d’un trek en totale autonomie par exemple).
 Les rapports poids à vide/volume sont corrects, 2.350kg pour celui de Flo, 2.620 pour celui de Romain. Les deux sacs ne sont pas remplis complétement (heureusement) il reste une 10aine de litres pour Flo et une 20aine pour Romain, ce qui nous permettra d’accumuler pleins de souvenirs et de cadeaux pour les enfants ;-)
 
Et pour bien organiser/ranger son sac, nous optons pour ces sacs de rangement de Sea to Summit. D’ailleurs, Sea to Summit a vraiment de très bons produits et une gamme très large. Cette marque mérite le coup d’œil. Ces sacs sont ultra légers et nous permettent de déballer et remballer nos affaires plus vite que la lumière (ou presque J). Ces sacs paraissent assez fragiles cependant et ne seront utilisés que pour les vêtements. Quelques sacs zip peuvent également être très pratiques, notamment pour garantir l’imperméabilité du matériel photographique et informatique.

La résidence secondaire et le coffre-fort
A côté de ces deux gros sacs, nous emporterons un sac à dos petite contenance pour les balades ou escapistexcursions à la journée. Nous partons tous les deux avec un Escapist 25 de chez Osprey. Un vrai coup de cœur pour chacun ; inconvénient, il va falloir trouver un moyen de les différencier vite car la couleur bleue nous a tous les deux plu et nous n’avons pas trouvé le moyen de nous départager… ;-)
Enfin, comme tout bon voyageur nous sécuriserons nos papiers (passeport, permis) et notre argent dans une « pochette invisible » de ce type.
 
Les vêtements
Côté vêtements, nous partirons avec des vêtements pour des climats chauds dans un premier temps, et achèterons des vêtements plus chauds au fur et à mesure du voyage si besoin. Le choix ne fut en fait pas très difficile car partant au printemps, peu de magasins ont sorti la collection été et nous avons donc très rapidement sélectionné nos coups de cœur en magasin, en l’occurrence au vieux campeur à Paris. Nous partons avec le minimum (enfin presque, on peut certainement encore faire mieux) car le test en Thaïlande en 2012 fut concluant et nous avons été capable de nous contenter de peu en lavant régulièrement. Voici donc la garde-robe de chacun :
- 1 paire de lunettes de soleil
- 1 maillot de bain  (+ 1 paréo pour Flo)
- 1 pijama léger (peut être utile pour dormir chez l’habitant, Romain n’emporte que le bas et se débrouillera pour le haut avec un T-shirt classique, Flo opte pour un débardeur qu’elle pourra aussi utiliser en journée)
- 2 brassières et 2 soutiens gorge pour Flo (les brassières car beaucoup plus confortables pour la randonnée ou le sport, bin oui on va surement courir beaucoup dans les cours de récré ;-) ; Romain quant à lui se risque à partir sans ;-))
- 4 bas de sous-vêtements
- 4 paires de chaussettes  (2 paires basses légères, 1 paire basses plus chaudes et une paire hautes)
- 1 bandana Buff (pratique pour se réchauffer les oreilles, se cacher le cou s’attacher les cheveux (pas pour Romain, il n’en a pas encore assez) et plein d’autres choses)
- 1 T-shirt manches courtes & 1 débardeur pour Flo (+ celui du pijama éventuellement), 2 T-shirts manches courtes pour Romain
- 1 chemisette & 1 chemise manche longue (pratique pour mettre au-dessus d’un T-shirt, pour se couvrir dans les lieux sacrés, ou encore pour s’aérer le torse en rando (bon Flo évitera ;-))
- un pantalon en toile, un pantalon convertible short
- un bermuda pour Romain, une jupe-short pour Flo
- des sous-vêtements techniques pour les nuits froides en tente (un caleçon long + un maillot manches longues)
- un chapeau et une ceinture en toile
- une veste type softshell, bien voyante pour être visibles en faisant du stop ;-)
- une micro-polaire à capuche et fermeture éclair intégrale
- un poncho contre la pluie (avec lequel on peut porter un gros sac à dos)
- une paire de chaussures de marche basses et une paire de sandales de marche (merci Keen ;-))

La toilette
trousseCôté toilette, nous emmenons deux serviettes synthétiques de Sea to Summit, le plus light qu’on puisse trouver pour une taille de serviette correcte.  Ensuite la trousse de toilette de la même marque est tout aussi light, et peut être suspendue dans les endroits un peu sales, elle est équipée de quelques poches bien pratiques. Celle-ci comprend entre autre des produits Lush super compacts tels que dentifrice en pastilles, shampoing et gels douche en blocs, tout ça pour un poids et un encombrement minimal. Un autre détail, en couple choisissez un déodorant qui plaise à madame et monsieur, ça fait toujours un de moins à emporter. Nous testerons aussi les feuilles de savon, shampoing et lessive de Sea to Summit : Légers et écolo, en plus avec cela on doit se rationner ;-).
 

 
La pharmacie
Voir plus haut.
pharma
 
Camping
Grands amateurs de camping, nous avons beaucoup hésité à prendre ou non tente, matelas et popote…Finalement, afin d’économiser un maximum sur le logement dans les pays chers, nous avons choisi d’emporter ce matériel avec nous, au risque de le laisser sur place ou le renvoyer en France pendant notre voyage s’il ne nous sert pas assez.  Notre choix s’est donc porté vers du matériel très technique très léger mais confortable pour que l’on ait envie de dormir sous la toile. Après des nuits passés à comparer les modèles pour faire le bon choix, nous nous sommes tourné vers l’équipement suivant :
- une tente Big Agnes modèle Copper Spur UL3, avec beaucoup de place à l’intérieur pour y loger lestenteflo sacs, et un poids plume, tapis de sol additionnel compris, de 2.1kg
- deux matelas Exped modèle SynMat UL7 LW, super rapport confort/poids, 640g chacun
- deux sacs de couchage Yeti GT ii 400 Gold jumelables, très légers et chauds (température de confort 0°C)
- deux sacs à viande individuels, décousus sur un côté pour coller et réchauffer sa chérie sous la couette ;-)
- deux oreillers convertibles pour les transports en commun et sous la tente. Bon c’est lourd mais c’est quand même vachement bien…et mieux on dort, moins le sac nous semble lourd… moralité mieux vaut bien dormir et porter 100g de plus que mal dormir mais porter léger ;-)
- une popote comprenant : une casserole, des couverts Ultralight Sea to Summit (merci Katia), des verres, des assiettes en plastiques (achetées chez Carrefour, beaucoup plus léger), un réchaud à gaz ultra light et compact, un torchon, quelques sachets de nourriture lyophilisée. A ceci se rajoute quelques cadeaux de Light my Fire : une salière/poivrière/épices, une pierre à feu pour se la jouer Robinson Crusoé. Nous nous autorisons aussi un bac vaisselle pliable Sea to Summit, il nous servira aussi pour la toilette et nous évite d’emporter un bouche évier.
                        
popote1popote2

Le matériel électronique
Et comme tout bon touriste, mais aussi pour vous donner pleins de nouvelles de notre voyage et nous envier, il était indispensable d’emmener matériel photographique, vidéo et informatique.
Le choix fut là aussi difficile mais nous pensons avoir trouvé ce qui nous convient, en tout cas nous concernant.
 
Concernant la vidéo, n’étant pas de grands cinéastes nous nous contenterons d’une GoPro qui pourra nous suivre facilement partout tant elle est compacte et offre une qualité de vidéo surprenante. Amateurs de sensations extrêmes, nous pourrons ainsi vous faire frissonner lors des petits extras que nous nous offrirons pendant le voyage.

Côté photographie, l’idée de départ était de partir avec un appareil photo numérique de type réflex pour obtenir des photos dignes de professionnels, mais de nombreuses raisons nous ont fait changer d’avis : la première étant qu’avoir ce genre de matériel demande beaucoup de connaissances en termes de photographie car il ne s’agit pas ici de laisser faire l’appareil pour prendre le meilleur portrait ou le plus beau paysage, il faut savoir exploiter chaque option que nous offre l’appareil. Ensuite, bien qu’offrant un panel d’objectifs permettant de réaliser des photos dans n’importe quelle condition, cela a un coût et surtout cela demande beaucoup de volume de rangement et pour un poids autrement plus élevé que tout autre appareil. Enfin, comme certaines personnes le font remarquer, nous n’avons jamais le bon objectif quand nous en avons besoin, ou en tout cas il n’est jamais monté au bon moment. En conclusion, ce genre d’appareil peut être très intéressant à prendre en main à la maison mais pas pour nous pendant ce voyage.

Nous nous sommes alors penchés vers les hybrides qui ont l’avantage d’être plus légers et moins encombrants que les reflex mais encore une fois plusieurs objectifs signifie plus de chances de ne pas avoir le bon monté à l’instant voulu.

appphotoLes bridges sont alors apparus comme une très bonne alternative, offrant une grande amplitude de focales et souvent une ouverture correcte pour une qualité de photo étonnante. La prise en main est aussi meilleure qu’un compact et certains hybrides, donc moins de risque de le faire tomber, plus de stabilité, bref, le type d’appareil qu’il nous fallait. Un modèle est alors vraiment sorti du lot, le Panasonic DMC-FZ200. Son prix est plus que correct et il possède des caractéristiques impressionnantes.  Un zoom 25-600mm (x24) avec une ouverture constante de 2.8 sur toute la plage de focales.  Autre point fort, il est capable de prendre des vidéos en HD 1080p à 50i/s, très pratique si la GoPro manque de batterie ou n’est pas à portée.

En parallèle nous emportons aussi un compact pour se faire plus discret dans certains pays et accéder à des représentations/spectacles où les gros appareils sont interdits.

Et ce qui nous permettra de vous écrire pleins d’articles et partager de jolies photos : l’ordinateur. Bon, vous vous douterez que nous avons rapidement écarté  la grosse tour encombrante et lourde et nous sommes penchés vers un support de type tablette ou netbook. Nous avons alors trouvé une nouveauté très intéressante, la combinaison des deux, un Transformer Book Trio de Asus.ordi

Cet outil a la particularité d’être composé d’une tablette qui peut être solidaire d’un clavier, libre à vous de l’utiliser en tant que tablette ou netbook. La tablette a pour avantage d’avoir une utilisation bien plus intuitive qu’un ordinateur pour les enfants que nous rencontrerons. Le clavier porte un grand intérêt pour l’écriture d’articles/documents. Et le gros plus de ce modèle étant de disposer de deux systèmes d’exploitation : Androïd sur la tablette tactile offrant un grand choix d’applications, jeux, un allumage rapide et une utilisation très simple ; Windows 8 quand le clavier est connecté à la tablette ou à un simple écran d’ordinateur ou de télévision, sur lequel la suite Office est installé ainsi que des logiciels de montage vidéos/photos. Androïd a aussi l’avantage d’offrir une grande autonomie car il demande peu de ressources. Enfin cela pourra même nous permettre, à condition d’avoir une TV HD ou un écran d’ordinateur à disposition, de travailler en parallèle sur la tablette et le clavier raccordé à un écran. Le seul inconvénient de cet outil est pour l’instant son poids : 1.8kg pour le tout, un peu plus élevé qu’un netbook classique.
 
Pour des recherches spontanées sur internet ou se situer sur la carte d’une ville ou d’un pays, nous emporterons également un Smartphone. Il nous permettra éventuellement de contacter un ami sur place ou une nouvelle rencontre, et fera office de lecteur MP3 pour Romain. Flo emporte quant à elle un simple lecteur MP3 pour les longs voyages.
 
En termes d’accessoires et supports de stockage, la liste est la suivante :
- deux batteries supplémentaires pour la GoPro (dont un batterie-Backpack) ainsi que pour l’appareil photo bridge. Une batterie supplémentaire pour le compact.
- 2 cartes micro SD de 32Go pour la GoPro. 3 cartes SD de 32Go pour l’appareil photo bridge. Une carte SD de 8Go pour le compact. Une micro SD de 64Go pour la tablette tactile. Une micro SD de 64Go pour le smartphone pour le stockage de cartes Offline et la musique. Un lecteur de carte SD et micro SD en forme de clé USB. 1 disque dur externe ADATA HD710 de 1To shockproof et waterproof.
- une rallonge électrique et une triplette (le tout sans terre, aucun appareil emporté n’en possède et c’est moins lourd), ce qui a pour avantage de tout charger en une fois et de ne pas s’asseoir à côté de la prise pour surveiller ou utiliser les appareils. Un chargeur 4 USB pour charger smartphone, Gopro, lampes frontales, lecteur MP3, tablette, app. photo compact en même temps. Et un adaptateur universel ;-)usb
 
Un petit conseil aux voyageurs emportant ce genre de matériel électronique, il existe surement dans votre banque une assurance à souscrire, d’un montant de moins de 10€ par mois qui garantira tous vos appareils mobiles tels qu’appareil photo, caméra, ordinateur, GPS, téléphone, lecteur MP3…pensez-y car votre assurance santé ne couvre sans doute pas la totalité de vos biens. Dans notre cas, l’assurance tous mobiles du Crédit Agricole couvre 2000€ de matériel et 400€ de plus pour le Smartphone, en cas de vol ou casse ; ce qui n’est pas négligeable. Pensez-y !!

 
AUTRES
On ajoute à tout ce matériel :
- du nécessaire de couture
- des sangles de serrages
- des cadenas à code et à câble
- un ou deux carnets de route
- une pochette pour des documents
- un dictionnaire à images pour se faire comprendre dans tous les pays
- une lampe frontale chacun et une petite lampe dynamo pour deux
- de la ficelle, de la corde à linge
- un sac à eau
- une mini brosse et de la lessive à la main
- un sifflet de secours
- une montre chacun dont une qui fait podomètre, pour faire les fiers avec tous les kms parcourus
- un opinel et un couteau suisse, en cas d’attaque de lions ;-)
- une ardoise pour faire du stop et interagir avec les enfants
- des jeux
 
Et finalement le plus important : POMME-PIDOU !!!

 Pidou
Enfin, question organisation nous avons fait très simple, les petits sacs de jour servent à transporter le matériel photo/vidéo et ordinateur, ainsi qu’un vêtement chaud chacun, softshell ou polaire et d’autres choses utiles dans la journée. Les gros sacs sont quant à eux organisés de la façon suivante : tout le matériel de camping va dans la poche principale du sac de Romain afin de n’ouvrir qu’un sac chaque jour non campé. Les vêtements sont répartis dans chaque sac et placés dans la poche du bas facilement accessible. Flo transporte trousse de toilette, câbles, sandales de chacun et pleins d’autres petites choses. Chaque sac reflète donc la particularité de chacun, bordélique pour Flo et ordonné pour Romain ;-)….
Les poids des sacs sont de 11,3kgs pour Flo et 13.3kgs pour Romain, ainsi que 4.7kgs chacun dans le petit sac. Ça semble bien se porter, à voir à la longue, et surtout à voir si l’on doit se débarrasser de quoi que ce soit sur le chemin…affaire à suivre !!!


 
>>

dons
join

testé

quizzz

PressePomme